REUSSIR

Réseau Epidémiologique des Utilisateurs du Système SIR

- Date de création : 1995
- Date d’entrée au CS de l’ONERBA : 1997
- En 2017, 28 établissements, comprenant

    • 3 centres hospitaliers universitaires
    • 21 centres hospitaliers généraux
    • 3 hôpitaux d’instruction des armées
    • 1 structure privée participant au service public
    • quelques centres mutualisent la bactériologie

- Ils assurent les examens bactériologiques de 32 204 lits d’hospitalisation dont 16 000 lits de Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO – court séjour) et 2 200 lits de SSR.

 

   
Carte descriptive du réseau
GIF - 16.4 ko
reussir_carte.gif
Carte du réseau REUSSIR
   

Les membres du réseau REUSSIR appartiennent au Club des Utilisateurs du Système Sir. Ils possèdent tous un système d’exploitation épidémiologique SIR® (Société I2A). La technique utilisée pour réaliser les antibiogrammes (Vitek® BioMérieux, Microscan Walk Away® Siemens ; diffusion en gélose …), ainsi que les choix des antibiotiques testés pour chaque espèce bactérienne sont laissées à l’appréciation de chaque laboratoire. Aucune méthodologie de recueil n’est imposée. Le centre de traitement du réseau REUSSIR récupère les données produites en routine par le laboratoire. L’ensemble des données de sensibilité des souches provenant de prélèvements à visée diagnostique d’une année est recueilli. L’extraction des données est automatique ; le laboratoire ayant auparavant transcodé ses thesaurus pour être compatible avec le centre de traitement. La société I2A participe activement à ce recueil. L’effort consenti est important la première année de participation : une actualisation annuelle des thesaurus est ensuite nécessaire.

Lors de l’extraction, les données sont rendues anonymes grâce à un algorithme validé par la CNIL. Ceci permet de réaliser ensuite un « dédoublonnage » dans le centre de traitement. Chaque participant remplit également un questionnaire de structure qui permet de définir les règles de travail de chaque centre et en particulier les commentaires spécifiques sur les résultats d’antibiogramme (présence de BLSE, présence résistance de bas niveau aux aminosides pour les entérocoques, …) Depuis 1995, le centre de traitement se situe au Centre Hospitalier d’Aix-en-Provence. En fonction de la méthodologie adoptée, le réseau essaie de retenir pour ses analyses le maximum d’antibiotiques testés par la majorité des centres, afin d’obtenir un « dénominateur commun », ce dernier devant se rapprocher de l’antibiogramme standard défini par le CA-SFM. 

Avant l’intégration des données d’un centre dans la base de données informatisée, des études de cohérence sont effectuées : répartition globale des germes et répartition par type de prélèvement, présence de BLSE, pourcentage de résistance à l’oxacilline chez Staphylococcus aureus … Les membres du réseau participent au contrôle de qualité européen  annuel organisé par la société NEQAS.  Un compte-rendu du contrôle de qualité est adressé à tous les participants. Les résultats de ce contrôle de qualité sont discutés lors de la réunion annuelle des participants au réseau. Le réseau REUSSIR participe  au réseau de Surveillance Européen EARS-Net (ecdc.europa.eu).